Les beaux-jours l'ennemi du body-conscious ?

22:43

Bonjour tout le monde,
J'aimerais vous parler d'un sujet qui touche bien du monde,
 on a nommé l'image de soi!


À l'arrivée de l'été, 
l'attention portée à chaque détail de son corps préoccupe beaucoup d'entre vous, 
et je dois dire que pendant des années je me suis battue avec des problèmes de peau à en supprimer les jupes l'été mais en revanche le combat du maillot de bain ne fut pas le mien. 
Les mannequins sur papier glacé ne me faisaient rien, je les savais retouchées et mon attention était plutôt portée sur ma peau qui bronze peu et tout ces satanés poils que j'ai cherché à éradiquer pendant des années.
 Mais c'est la lecture d'un article de Babillages qui a déclenché mon envie d'écrire ici mon ressenti dominant de cette période. 
Capucine Piot a publié il y a 3 jours cette photo de la mannequin Morgan Mikenas posant non épilée depuis plusieurs semaines et ayant accepté de ne pas coller aux attentes! Vous vous doutez bien que cette image a provoqué un tollé de reproches sur internet et donc en réaction Capucine blogueuse beauté a rédigé cet article expliquant son avis sur notre droit à chacune et chacun car je le sais, dans ce combat, nous ne sommes pas seules concernées à posséder un corps imparfait car réel. 





Oui sauf que bien qu'extrêmement d'accord avec ce discours, ma réflexion sur le moment m'a renvoyé en pleine figure l'image de moi découvrant de la cellulite sur mon fessier et mes cuisses il y a quelques semaines. 
Parce que oui, je sais la cellulite ça arrive aux plus fines, mais elle n'est pas arrivée à point nommé (si il y en a un )! Culpabilisant déjà de ne plus faire de sport, les examens et les préparations de concours n'aidant pas, ce fût la goutte de trop et cette nouvelle meilleure ennemie est devenue le premier point que je scrutais tous les jours dans le miroir. Alors me voilà à me prendre mes beaux discours féministes en pleine poire, et à me dire il est passé où Salomé ton oeil bienveillant sur  toutes tes copines et ton entourage, des mois que je me refusais tant que je pouvais de juger qui que se soit sur un diktat esthétique. Le chemin est encore long on dirait.. 

Ma première posture c'est que j'ai toujours aimé les personnes différentes pas vraiment lambda se démarquant et dégagant un truc. Alors,  si j'aime toutes ces particularités chez les autres pourquoi quand il s'agit de moi je n'en tolère pas une seule ? 
Je me suis toujours moquée des périodes de régime post bikini, maintenant je peux comprendre ce besoin de vouloir s'exposer avec un corps que l'on a décidé pour ne pas se faire remarquer de la mauvaise manière. 

Puisque après tout le second problème se pose là, nous jugeons encore beaucoup sur l'apparence d'une personne et  j'ai la chance ou la malchance selon le point de vue, de vivre à Paris depuis quelques semaines et ici explose aux yeux cette tendance à décrypter chacun des pieds à la tête, 
du métro aux terrasses de café en passant par les rayons du supermarché! 
Oui ça c'était la goutte d'eau!
 Etant la première à aimer regarder les gens, mais non pas pour chercher la faille plutôt pour me nourrir, analyser dans le but de suivre le comportement et ce qu'il se fait autour de moi pour nourrir ma réflexion créative, j'ai appris comme tout bon parisien à garder le nez collé à mes sandales pour non pas éviter de gêner les gens puisque un sourire évince tout de suite les inquiétudes chez les autres mais pour ne pas voir les autres me jauger sans sourire, eux.


En parler ici du coup c'est la première étape mais c'est aussi le besoin de savoir comment vous ressentez et réagissez face à ces désagréments qui nous gênent tous ?

Je compte essayer de poursuivre ce chemin sur le blog en attendant je répondrais avec joie à vos réactions!

Très belle journée

Love

Salomé



You Might Also Like

0 commentaires

Une jolie pensée ?

Popular Posts

Translate

Subscribe